Alice Lêvèque Petite C'est beau une ville la nuit Studio 4
Turbulences
Bedford  © Alice Lévêque  « Cette jeune photographe n’a pas froid aux yeux. Quand le jour tombe et fait place à la nuit, c’est le moment qu’Alice Lévêque choisit pour ses errances à travers la ville. Son appareil en bandoulière elle bat le pavé et s’approprie un territoire normalement à ces heures réservé aux hommes, tant il est notoire qu’une fois passé minuit les femmes sont rares à se risquer seules sur les trottoirs de nos citées. Ces dangers elle les affronte. Ces hommes elle les voit venir, les croise, et soutient leur attention quand ils la toisent, se retournent sur son passage et qu’elle déclenche à la sauvette sur leurs rencontres fortuites. Échanges de regards plus ou moins pris en défaut qu’elle capte en une suite d’images-mouvements et met aux arrêts de l’image. Tout ici s’inscrit dans la fluidité des flous de bougé et des lentes obturations qui traduisent l’inquiétante étrangeté de ces contacts visuels, de ces frôlements de corps qui se cherchent ou s’évitent. Alice Lévêque provoque photographiquement ces hommes qui passent et qu’au sens propre son appareil dé-visage, dé-figure et dissout dans les lumières chaudes rouge et jaunes de la ville électrique, la transformant en un grand bal masqué. » Dominique Roux